Accueil > Archives > Comptes rendus des réunions > Réunions "ordinaires" > 06/02/15

06/02/15

dimanche 15 février 2015, par Vincent

Compte rendu de la séance du 6 février 2015

Début de soirée conforme aux attentes : le serveur n’est toujours pas là ! On n’aurait sans doute pas dû s’adresser à une boite Arlésienne... Mais cette fois-ci nous avions anticipé, et les 7 présents de ce soir (Jean-Marie, les deux Vincent, Gilles, David, Christian et Adrien) ont pu pour la première fois simuler une installation réelle, en notant à chaque étape les différents points qui pourraient poser problème. Jean-Marie avait sorti une machine déjà équipée d’une LMDE Mate qui nous a donc servie de machine test. Un DVD fut inséré et, c’est parti !
Premier point noté : comment savoir si la machine est en 32 ou en 64 bits ? Certes, les impétrants sont censés l’avoir dit lors de leur inscription, mais... Les différentes façon d’accéder au BIOS ont donc été listées (touche F2, contrôle-alt-suppr, échapp,...).
Ensuite, choix de la langue : on a supposé que la plupart prendraient français...
Puis, quelle genre d’installation ? En principe, on a bien dit qu’on écrasait tout ! Donc pas de récupération d’anciennes partitions. Mais, laisse-t-on faire la machine, ou fait-on cela à la main ? L’avis général est qu’il vaut mieux le faire à la main pour éviter que la machine ne mette tout dans une seule partition. On a donc donc gentiment demandé à la machine de nous créer une partition système (montage : /) avec une taille de 15 Go qui a été estimée raisonnable, une swap de 4 Go, une partition home de 500 Go (montage : /home) et une partition "en attente" du restant de notre To (montage : /media/donnes_perso).
Réglage du lieu, de l’heure, que du facile.
Ah, une interrogation : on a dit au gens de ne venir qu’avec leur tour. Devraient-ils venir avec leur clavier pour vérifier qu’il soit bien reconnu, des fois qu’ils en aient un bizarre ? De l’avis général, cela ne semble pas très grave.
Étape d’après : demande-t-on à ce que les mises à jour se fassent en même temps ? C’est plus long, mais c’est peut-être plus sûr et plus simple. Le problème, c’est que ce soir nous sommes confrontés à un proxy... On décide donc de ne pas mettre à jour tout de suite, pour voir se qui se passe et pour tester aussi comment on s’en sort, après coup, avec un proxy. Autant le dire tout de suite : le coup du proxy nous a bien posé problème... En fait nous n’avons pas réussi à surmonter la difficulté et nous avons dû brancher la machine en direct sur le net pour pouvoir mettre à jour les langues. Conclusion : en espérant que la connexion soit bien directe, nous ferons les mises à jours directement à l’installation.
On choisit un nom pour la machine, pour l’utilisateur, et on crée un mot de passe.
Ne pas oublier de cocher la case qui installe toute sorte de chose pour, par exemple, lire les DVD, et on lance l’installation proprement dite.
Comme il n’y avait pas de mise à jour, cela a été assez rapide (moins de 10 minutes).
On sort le DVD d’installation, on relance la machine et ... ça marche !
Le plus long a été la phase de post-installation avec comme déjà dit, des problèmes avec la mise à jour des langues. Il faudra surtout voir ce que les nouveaux utilisateurs voudront faire de leur ordinateur et donc quels paquets ils voudront installer. Nous avons évoqué quelques paquets "de base" pour le son ou la vidéo, mais il faudra en dresser une liste plus rigoureuse que ce que nous avons fait ce soir.
Un dernier point : bien vérifier que l’onglet "supprimer sans mette dans la corbeille" n’a pas été coché par erreur car la confusion avec "corbeille" pourrait être source d’ennuis...
Conclusion : surtout s’il n’y a pas trop de monde en même temps, peut-être que le serveur n’est pas indispensable et qu’il suffirait d’avoir une série de DVD gravés et prêt à l’emploi ? En tout cas, nous nous somme séparés fiers d’avoir pu installer notre première machine !

Gilles et David ont travaillé sur le monstre UEFI et ont été capable, sur la machine de David, de monter une distribution Linux 14.04 avec UEFI et boot secure actif.
Et ce fut tout pour ce soir là.
Vincent.