Accueil > Archives > Comptes rendus des réunions > Réunions "ordinaires" > 09/01/15

09/01/15

lundi 12 janvier 2015, par Jean-Marie HUBERT

Compte rendu de la réunion du vendredi 9 janvier 2015

Ambiance studieuse pour cette rentrée 2015 à l’AGU3L ! C’est que nous sommes entré dans l’année qui doit être celle de notre grande action l’install party du 25 avril !
Bien entendu cela se fait toujours dans une atmosphère des plus conviviales : les vœux de bonne et heureuse année ont été échangés en appréciant les galettes faites maison (une provocation juste pour dire à quel point tu nous a manqué Richard) et en goûtant la bière de la nouvelle brasserie artisanale qui s’est installée à St-Jorioz en décembre dernier.

Mais tout de suite après, la soirée a débutée avec une présentation éclair d’Émile qui, ayant présenté un mot d’excuse jugé valable par le Président, a pu bénéficier d’une séance de rattrapage. C’est ainsi que nous avons découvert le monde de l’internet en Chine. Celui-ci se développe très rapidement comme on pouvait s’en douter, mais on apprend quand même que 80% des 1,4 milliards habitants de ce pays sont désormais connectés, soit par micro-ordinateur, soit par smartphone. Le marché est donc immense et quand un fabriquant de smartphone lance un nouveau produit, c’est tout de suite 20 millions d’appareils qui sont d’emblée prévus. Plus surprenant : les difficultés de ce grand pays à se doter d’un système d’exploitation indépendant. La quasi totalité des machines semblent tourner sous l’OS de la marque dominant le monde... Linux, lui, semble y être tout à fait marginal et les développeurs locaux en sont à deux tentatives avortées de mise en place d’une alternative. La raison du problème vient peut-être du difficile équilibre que chercherait à atteindre le gouvernement : pas de système propriétaire car il faut pouvoir contrôler ce qui se passe, mais pas de libre non plus car il ne faudrait quand même pas que n’importe qui puisse en faire autant ; faut pas exagérer, hein !...

Une démonstration de réalité augmentée et ensuite été présentée par Samuel. Il s’agit d’une petite application qu’il a programmé à partir d’Unity 3D, un moteur pour la création de jeux vidéos. Et c’est ainsi qu’on a pu voir une charmante danseuse nous faire une démonstration de danse en 3D autour de la bouteille de bière ! (ou des bouteilles de bières : nous ne savons pas d’où vient l’effet 3D)

Ensuite, on est entré dans le vif du sujet de la soirée : l’install.
Une nouvelle tour avait donc été dégotée pour nous servir de serveur. Celle-ci s’est tout d’abord comporté très normalement : un barouf d’enfer au démarrage et encore pire dès que ça a eu chauffé un peu ! Mais rapidement des doutes sont survenus, dus en particulier à des réponses bien lentes. Décision fut prise de disséquer l’engin et l’autopsie fut sans appel : avec à peine 2Go de ram, il n’était pas question de tenter de développer un serveur pour l’install avec Fog et tout et tout...
S’en est suivi un long débat. Faut-il vraiment un gros serveur ? Ne peut-on se contenter d’une machine avec des miroirs ? Certains sont même allé jusqu’à remette en cause le principe même de faire une install party. N’est-ce pas une grosse perte de temps compte tenu du résultat qui peut en être espéré en terme de nouveaux utilisateurs ?

Mais des voix (celles du prophète) se sont élevées rappelant que c’est le rôle d’une association de se lancer dans ce genre de chose, sinon personne ne le fera. Il a été rappelé aussi qu’il n’est pas nécessaire d’espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer, surtout dans le monde du libre et de son utopie. Bref, on maintient bien, et plus que jamais, l’install pour le 25/4.

Jean-Marie a alors listé au tableau les différents points à aborder :
1) Questions techniques : quel matériel ? quel serveur ? Quelle(s) distribution(s) à installer ? Avec ou sans PXE ? et UEFI ?
2) Question accueil : comment recevoir le public ? Où ? En bas ou en haut sachant qu’il y aura deux espaces dans la médiathèque ? Comment leur faire découvrir Linux s’ils viennent sans rien savoir ? Comment assurer le suivi de l’installation ? Comment gérer les simples visiteurs qui ne viendront pas installer mais qui passeraient simplement par là ? Quels seront les horaires d’ouverture ? Comment est-on couvert question assurance et responsabilité civile ?
3) Question d’animation : la journée du 25/4 sera en fait l’aboutissement de trois semaines d’expositions et d’animations sur le libre qui doivent se dérouler tout au long du mois d’avril à la médiathèque. Qui fait quoi ?
4) Question "survie" de l’équipe : qui supervise l’organisation ? Qui prévoit l’imprévisible ? Qui assure la cantine ?

Quelques réponses à toutes ces questions ont commencé à émerger.
1) Il sera créé, par Olivier D, un formulaire d’inscription en ligne le plus vite possible. En effet, la médiathèque s’occupera du plan communication avec les média, mais cela ne nous empêche pas d’annoncer nous même dès maintenant l’événement sur l’agenda du libre ( Christophe) et d’y mette un formulaire d’inscription ’en tout cas sur notre site au3l). En effet, ceci peut nous permettre d’avoir une estimation du nombre de personnes intéressées, sachant que nous ne pourrons pas assurer plus d’une trentaine d’installations dans la journée (Estimation des RG, renseignements généreux)

2) Les installations se feront aux conditions suivantes :
* nous n’installerons que Ubuntu (la 14.04 pour disposer d’une LTS) ou Xubuntu.
* pas d’installation en dual boot.
* aucune ouverture de machine. (bien que, la curiosité aidant.. quoi, c’est non... à bon, je remets le tournevis dans ma culotte)
* le disque dur aura dû être formaté au préalable ou du moins toutes les données devront avoir été sauvegardées.
Ce dernier point semble important : les personnes souhaitant une installation sur leur ordinateur devront avoir été dûment prévenues que toutes leurs données personnelles seront écrasées. L’information devra donc apparaître clairement dans l’annonce de l’install party et une décharge de responsabilité devra être signée par les intéressés. (Emile, Pierre)

3) Nous ne savons pas encore comment seront définis les horaires d’ouverture de la médiathèque. Celle-ci ferme, en principe, entre 12h et 14h, mais compte tenu du caractère exceptionnel de la journée, il est possible que la médiathèque reste ouverte toute la journée de ce 25 avril. Jean-Marie et Oliver D retourneront à la médiathèque la semaine prochaine pour mieux évaluer la place dont nous disposerons et en profiterons pour essayer de savoir quels seront les horaires. Dans tous les cas, l’AGU3L est couvert pour cette action, comme pour son fonctionnement normal par une assurance souscrite auprès de la MAÏF.

4) L’accueil du public a été envisagé de la façon suivante :
* un accueil en bas
* un "pré-suivi" (connaissez vous déjà quelque chose à cette histoire ?) en bas
* une installation en haut de façon à être au calme pour l’aspect purement technique (5 places)
* un suivi d’installation (tout marche-t-il comme il faut ? voulez vous un autre paquet ?) en bas
* des animations en bas formées de reprises de ce qui aura été fait durant les trois semaines précédentes et qui pourront être faites à heures fixes annoncées à l’avance, mais aussi de postes en libre service où le public pourra s’essayer, découvrir, s’exclamer... ou pourra aussi essayer sa toute nouvelle installation sous les conseils bienvenus des GO de l’AGU3L !

5) Évaluation des forces nécessaires et noms déjà envisagés :
* accueil 1
* présuivi 1
* installation 5+1 (Samuel, Christophe, Christian, David, Vincent PAS-B, Sylvain)
* suivi d’installation 2 (Émile, Pierre)
* gestion des visiteurs 1
* logistique repas 1 (Richard)
* groupe organisation 3 (Jean-Marie, Olivier D, Vincent B)
Cela fait un idéal de 15 personnes. Cet idéal sera-t-il atteint ? Il est en tout cas fait pour être espéré !

Et ce fut tout pour ce soir là
Vincent