Accueil > Archives > Comptes rendus des réunions > Réunions "ordinaires" > 17/10/14

17/10/14

mardi 4 novembre 2014, par Jean-Marie HUBERT

Arduino fait piaffer les membres... je veux dire, avec Arduino, nous nous bougeons un peu !

Arduino et toutes les déclinaisons plus récentes : c’est du libre.
Arduino Uno, Léonardo = même langage "processing" de 2001. Hard + Soft = pas cher, facile d’utilisation.

La pratique : l’Arduino, sa liaison avec l’ordinateur, un kit avec la plaque de contact, des diodes, des résistances, des fils de liaison.

Test de la diode :
- une diode c’est une anode et une cathode, le courant va de l’anode - à la cathode + ; un système dipole à semi-conducteur où le courant ne va que dans un sens. En fait il peut aller dans les deux si la tension est très forte mais là = mort de la diode.
- Il faut donc limiter l’intensité grâce à une résistance. Sachant que en courant continu U=RI soit tension U = produit de la résistance R par l’intensité I, sachant U = 5v, I limité à 0,2 A, ce la donne R = 250ohms.
- Montage de la résistance avec anode sur la terre Ground Grd et le 5v sur la cathode.
- Si la diode ne s’allume pas c’est qu’il faut inverser les contacts sur la diode (un des contacts est plus long que l’autre).

Utilisation d’Aduino :
- le système d’exploitation doit reconnaître Arduino, donc chercher le site Arduino, installer pilote et dépendances.
- le script qui programme : suivre les onglets
* sketch, exemples, basics, blink
* vérifier le script proposé au regard des indications sur la carte (ports)
* brancher l’Arduino au PC : il s’installe est reconnu (et voir aussi type de carte Uno, Léonardo,... + port série)
* téléverser : le programme part vers Arduino et miracle tout fonctionne.
Il reste à jouer sur les paramètres.

Ainsi, nous avons fabriqué des guirlandes de Noël.

La prochaine fois, nous rentrons plus dans le langage pour mieux lui parler !
Merci à Nakaï